L'évolution du rôle de père – Dove Men+Care
L'évolution du rôle de père – Dove Men+Care

L'évolution du rôle de père

Le rôle de père a changé au fil des ans. Il y a une ou deux générations, la plupart des pères étaient perçus comme des soutiens de famille, pas des fournisseurs de soins : garder les enfants chaque jour, sans parler du congé de paternité, n’était pas des traits masculins. Le rôle de père change, et nous savons maintenant que le congé de paternité offre de nombreux avantages – pour le lien parental entre le père et le bébé, et pour toute la famille.

Les choses changent, mais il reste encore beaucoup à faire. Les stéréotypes masculins restrictifs et les pressions culturelles retiennent encore les hommes, entraînant ainsi une faible hausse du congé de paternité. Même si bien des hommes qui deviennent pères pour la première fois profitent de l’occasion pour s’occuper de leur nouveau-né, d’autres n’ont pas cette chance. Mais être là pour ses proches a un impact énorme sur la vie d’un homme. C’est pourquoi Dove Men+Care appuie les changements positifs aux politiques de congé de paternité – avec des politiques complètes de congé familial payé pour tous les parents et gardiens d’enfants – et encourage les pères à prendre le congé qui leur est offert.


La bonne nouvelle est que malgré les stéréotypes qui empêchent certains hommes de prendre un congé de paternité, les attitudes face à la paternité et au congé de paternité ont changé avec les générations. Pour savoir à quel point, nous avons demandé à des pères de nous parler de leurs propres pères, et des conseils parentaux qu’ils ont retenus d’eux.


«Comparativement à mon père, le milieu de travail est différent, avec plus d’égalité entre hommes et femmes. Il fait bon de faire partie de cette vague de changement, et je ne pourrais en faire davantage la promotion. Mon père était – et est toujours – un modèle pour moi. Si je pouvais être la moitié du père qu’il est, ce serait un succès.»

Paul, père d'un fils de 21 mois


«Je suis très chanceux par rapport à mon père – j’ai un horaire de travail très flexible et si je veux passer du temps avec mes enfants, je peux prendre une ou deux journées de congé.»

Andy, père de trois enfants


«Mon père était souvent parti quand j’étais enfant. Le congé de paternité n’existait pas. Mon père m’a vu quatre mois après ma naissance – il était dans la marine marchande et à l’étranger quand je suis né. Puis il est retourné au travail. J’appréciais son sens de l’humour et j’ai essayé de l’imiter – il aimait être drôle et amusant (cela s’est retourné contre moi – je n’ai aucun respect de ma fille de 6 ans alors qu’elle profite de l’attention de sa mère).»

Johnny, père de deux enfants


«Je pense que lorsque mon père est devenu père, il devenait culturellement acceptable pour un homme de prendre un congé.» 

Jason, père de deux enfants de 5 et 7 ans


«Mon père n'était pas présent quand j'étais enfant. Je m'assure donc d'assister au plus grand nombre possible de spectacles, d'événements sportifs et de réunions scolaires. J'offre mon soutien pour les devoirs, mais nous veillons à passer au moins une journée par mois entre gars pour discuter travail, école, soucis et événements. C'est très important et cela nous permet de partager un lien très spécial.» 

Carnell, père d'un enfant


«Mes parents sont plutôt progressistes, et étant donné notre situation familiale lorsque j'étais enfant, mon père pouvait passer beaucoup de temps avec moi. J'ai appris de lui qu'un père est aussi un ami, qui offre son soutien et s'assure que ses enfants vivent une foule d'expériences pour façonner leurs vies.»

Benji, père d'un enfant