Skip to content
les 5 obstacles qui empêchent les pères de prendre un congé parental (ainsi que des conseils pour les surmonter) - Dove Men+Care

culture du milieu de travail et avancement professionnel

Félicitations, vous attendez un bébé! Bien que la majorité des gens conviennent qu’il importe que les pères passent du temps avec leur nouveau-né, en réalité, la plupart des hommes ne prennent pas de congé de paternité en raison de nombreuses barrières sociales qui les freinent. Alors que vous réfléchissez à ce qui conviendra le mieux à vous et à votre famille, voici un aperçu des préjugés les plus répandus ainsi que des idées pour les surmonter.

  • 1

    culture du milieu de travail et avancement professionnel 

    De nombreux hommes présument que le congé de paternité pourrait nuire à leur réputation auprès de leurs collègues au travail et qu’ils risqueraient de manquer une possibilité de promotion. Un sondage réalisé par Dove Men+Care a révélé que 51 pour cent des hommes canadiens craignent que le congé de paternité ait une incidence négative sur leurs relations avec leurs supérieurs .

    CONSEIL : Découvrez les expériences d’autres hommes de votre réseau qui ont déjà pris un congé de paternité afin de tirer vos propres conclusions. Prenez rendez-vous avec vos représentants du service des ressources humaines pour passer en revue les politiques de l’organisation afin de disposer de tous les renseignements nécessaires et de connaître vos droits. À l’époque à laquelle nous vivons, les employeurs et les collègues doivent comprendre que le soutien offert par les entreprises à tous les parents, y compris les pères, ne constitue pas seulement une bonne stratégie, mais aussi une bonne affaire.

  • 2

    perte de revenu

    La perte de revenu est une préoccupation commune à beaucoup d’hommes qui envisagent de prendre le congé de paternité. Malgré la nouvelle politique canadienne en matière de congé parental comprenant des prestations supplémentaires « à prendre ou à laisser », la plupart des familles devront prendre des décisions budgétaires difficiles pour se préparer à cette absence du travail.

    CONSEIL : Il s’agit d’une décision personnelle qui dépend de nombreux facteurs, et l’aspect financier n’en est qu’un. Discutez-en à la maison pour déterminer ce qui convient le mieux à votre famille.

  • 3

    masculinité traditionnelle 

    Malgré l’évolution de notre culture, encore beaucoup de gens considèrent les hommes comme étant « forts et silencieux ». Il peut être difficile de concilier cette perception avec l’idée de changer des couches ou de bercer un bébé jusqu’à ce qu’il s’endorme. Certains hommes ne prennent pas de congé de paternité de peur de remettre en cause le statu quo associé à la masculinité traditionnelle.

    CONSEIL : L’astuce consiste à réaliser que l’image du « vrai homme » n’est qu’un mythe. Il existe d’innombrables façons d’être un bon père et un bon modèle pour ses enfants, toutefois, prendre le temps de s’occuper d’eux constitue un excellent départ.

  • 4

    pressions familiales et culturelles 
    

    De même, certains hommes qui souhaiteraient prendre un congé de paternité rencontrent une opposition de la part de leurs parents, de leur famille et des membres de leur communauté. Parfois, même des personnes bien intentionnées ne comprennent pas pourquoi un homme choisirait de rester à la maison pour s’occuper d’un bébé.

    CONSEIL : Tout comme un père doit ajuster sa propre opinion au sujet de la paternité, il peut aussi avoir besoin d’engager une bonne conversation avec les membres de sa famille. Il ne faut jamais oublier que ce sont les besoins de l’enfant qui importent le plus.

  • 5

    doutes personnels

    CONSEIL : Vous n’êtes pas seul. Demandez de l’aide à votre partenaire, à votre famille et à vos amis qui ont des enfants. Inscrivez-vous à un cours d’éducation parentale ou à un groupe de soutien. Tous les jours, de nouvelles ressources pour les pères sont créées! Vous devez accepter que certains aspects seront plus difficiles que d’autres et que vous ferez des erreurs. Sachez que ça vaut toujours la peine de prendre le temps de s’occuper de vos enfants.

    Le sondage électronique a été réalisé au moyen du portail de LegerWeb, lequel réunit un vaste panel d’internautes. L’enquête a été menée du 22 au 25 mai 2018 auprès de n = 1 530 hommes canadiens âgés de 25 à 54 ans.