Dove Évolution

Évolution, par Dove

Quelle quantité de travail entre dans la création des images que nous voyons dans les médias ? Pendant longtemps, personne n'a pu répondre à cette question.

Quelle quantité de travail entre dans la création des images que nous voyons dans les médias ? Pendant longtemps, personne n'a pu répondre à cette question. Mais il reste que nous somme entourés d’images qui diffèrent de la réalité, et que vous vouliez connaître la vérité. En effet, 75 % des femmes dans le monde nous ont dit qu’elles voulaient voir davantage de représentation réaliste de la beauté dans les médias. 

 

Selon une étude que nous avons menée en 2010, seulement 4 % des femmes dans le monde se disaient belles. Rien que quatre pourcent. Et comme nous nous sommes engagés à procurer confiance corporelle et sentiment de beauté à chaque femme dans le monde, nous voulions leur montrer que ce que nous voyons dans les magazines et à la télé ne correspond pas à la vraie vie. C’est aussi loin de la réalité que possible.  

 

En 2006, nous avons donc lancé Évolution, une remarquable vidéo Dove qui dévoilait la vérité derrière les images. On y voit une femme (l’adorable Stephanie Betts) sans maquillage et au naturel, puis sa transformation en accéléré en « grand mannequin ». Malgré des heures passées sur le plateau – à se faire maquiller et à se faire gonfler et coiffer les cheveux – elle n’est pas encore prête. L’image de Stephanie s’étant fait faire une beauté est encore passée dans Photoshop – où les grands changements se produisent.  

 

Son cou est étiré, ses épaules sont ajustées, ses cheveux et sa peau sont lissés et magnifiés, ses yeux et sa bouche sont considérablement accentués... Résultat final ? Une Stephanie parfaitement méconnaissable. Bien sûr, la beauté montrée dans les médias n’est qu’un mythe. 

 

Évolution nous a aidés à encourager l’image corporelle positive auprès des femmes de partout, en exposant la vérité derrière les tours de magie des médias et en démontrant que notre perception de la beauté est déformée. 

 

Alors, quelle quantité de travail entre dans la création d’une image dans les médias ? Beaucoup.