La confiance corporelle positive : comment les médias sociaux peuvent affecter l'image corporelle

La confiance corporelle positive : comment les médias sociaux peuvent affecter l'image corporelle

Dans le monde fascinant des réseaux sociaux, les jeunes d'aujourd'hui étalent souvent leur vie au vu et au su d'un public en ligne. Pour les gens d'une autre génération, l'idée de mettre à jour son statut ou de partager un autoportrait pour indiquer aux autres où l'on se trouve et ce que l'on fait peut sembler très étrange. Mais pour les jeunes d'aujourd'hui, obtenir des « J'aime » pour des photos, des messages ou des commentaires dans le monde virtuel peut apporter un énorme sentiment d'accomplissement et d'appartenance à la communauté.

Mais cette quête constante de validation pourrait-elle déclencher des pensées négatives sur l'image corporelle? Cette incessante manie de se comparer aux photos des autres en ligne peut-elle amener un jeune à se sentir mécontent de son apparence? Voici ce que vous pouvez faire pour aider votre enfant à ne pas tomber dans le piège de l'obsession autour du corps parfait, par l'entremise des réseaux sociaux.

L'impact des médias sociaux sur l'image corporelle


Une étude menée par l'Université d'État de Floride et publiée par l'International Journal of Eating Disorders a établi qu'un groupe de femmes à qui l'on a demandé de parcourir Facebook pendant 20 minutes éprouvaient une plus grande insatisfaction à l'égard de leur corps que d'autres femmes ayant fait des recherches en ligne sur les félins de la forêt tropicale durant une période équivalente.

Claire Mysko, auteure primée et experte en image corporelle, leadership et alphabétisation médiatique, explique : « Bien que les médias sociaux ne soient pas la cause d'une mauvaise estime de soi, ils comportent tous les ingrédients pour y contribuer. Les médias sociaux génèrent un environnement où les idées et les comportements désordonnés fleurissent. »

En regardant des images (souvent retouchées numériquement) de filles ou de femmes minces en ligne, les jeunes qui ont une propension au perfectionnisme, à l'angoisse ou aux troubles de l'alimentation peuvent en venir à associer la minceur au bonheur. La validation de leurs propres photos de la part des autres usagers des médias sociaux (« tu es belle (beau)! » « as-tu perdu du poids? ») peut faussement combler leur besoin d'acceptation en troublant davantage leur image corporelle. 

Mysko met en garde que les médias sociaux, même s’ils donnent aux jeunes – surtout aux filles – la rétroaction et la validation dont ils ont besoin, peuvent aussi « servir de catalyseur d'une plus grande insécurité ».

Comment les parents peuvent aider à résoudre les problèmes d'image corporelle des jeunes

Il est important que les parents comprennent et acceptent les effets des médias sociaux sur les jeunes, car c'est la devise reconnue de communication entre les jeunes d'aujourd'hui (voir Pourquoi les médias sociaux sont importants aux yeux des jeunes).

Johanna Kandel, fondatrice de The Alliance for Eating Disorders Awareness (L'Alliance pour la sensibilisation aux troubles de l'alimentation), insiste sur l'intérêt d'avoir des discussions bidirectionnelles avec votre enfant à propos de l'utilisation des réseaux sociaux. « Engager de telles conversations est une occasion d'enseigner à votre fille comment construire son estime de soi de l'intérieur», dit-elle.

Elle conseille de ne pas juger votre enfant, mais de poser plutôt des questions sur l'impact qu'ont les médias sociaux sur lui. Qu'est-ce que tu ressens lorsque quelqu'un apprécie ta photo? Pourquoi est-ce si important de rester connecté avec tes amis en ligne? Combien de fois par jour est-ce que tu te compares à quelqu'un d'autre? T'es-tu déjà senti mal dans ta peau après avoir parcouru les réseaux sociaux? Ce type de prise de conscience éclairée peut aider le jeune dans ses choix.

Apprenez-en davantage sur les effets des médias sociaux sur les jeunes en lisant Comment les réseaux sociaux touchent les adolescents?

L'impact des réseaux sociaux sur les jeunes ne doit pas être négatif. Tout en reconnaissant les points faibles, Kandel soutient que les réseaux sociaux peuvent être bénéfiques et inspirants pour les jeunes. « Vous pouvez aider votre fille à exploiter cette perspective également en l'encourageant à verser des citations inspirantes et des messages édifiants », suggère-t-elle. « Ceci peut non seulement être valorisant pour elle, mais contribuer également à inspirer ses amis. »

Auteure : Jess Weiner, experte associée au projet Dove pour l'estime de soi

Liste d’actions Entamer la discussion au sujet de l'image corporelle et des médias sociaux

  • 1.

    Rappelez à votre enfant que ce qui compte chez lui va bien au-delà de son apparence physique

    Dites-lui et redites-lui souvent ce que vous appréciez le plus chez lui. Bien que cela semble simpliste et peut susciter des soupirs, vous pourriez ainsi aider votre enfant à contrer l'incessante quête d'images parfaites qui le visent

  • 2.

    Parler des choses que son corps peut FAIRE

    En tant que femmes, nous sommes enclines à parler des choses qui fonctionnent mal dans notre corps. Alors, demandez plutôt à votre enfant ce que son corps a fait de bien cette semaine. Était-ce de courir, de danser ou de jouer d'un instrument? Aidez-le à voir pourquoi son corps est fabuleux, peu importe son apparence

  • 3.

    Enseignez-lui l'alphabétisation médiatique

    Il est difficile de rester insensible à la perfection représentée dans les publicités et les médias. Regardez la vidéo Dove Évolution en famille; elle montre que les photos qu'on nous présente sont souvent des versions hautement « photoshoppées » de la réalité