Sarah Moore, 24 ans

On s’est moqué de moi pendant longtemps, tout au long de mon adolescence, car j’avais de l’acné. J’espérais et je priais pour qu’un jour je me réveille avec un beau visage, j’ai mis beaucoup de temps à abandonner cette idée et à commencer à m’accepter telle que je suis. J’aimerais dire à la jeune fille que j’étais d’arrêter de scruter son visage et de compter ses imperfections.

« Plus j’apprenais de choses sur le féminisme, plus ça me parlait. Ce concept m’a donné confiance en moi et m’a aidé à ne plus avoir peur de ne pas être “assez” belle. J’agis en m’habillant comme je le souhaite ; c’est pour moi ma contribution à mon idée de ce que signifie être une belle femme. Donc oui, maintenant je m’aime comme je suis, et je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas ! » – Sarah, 24 ans
@Dove

Découvrir le féminisme m’a permis de gagner en confiance en moi, d’en apprendre plus sur moi-même et sur ce que j’aime. À 19 ans, j’ai commencé à regarder l’émission Ru Paul’s Drag Race, une émission de téléréalité américaine qui recherche la nouvelle drag queen, et j’ai développé une obsession pour le maquillage et la notion de genre. Cela a remis en question ma conception de la beauté. Ru a déclaré : « Si vous ne vous aimez pas vous-même, comment voulez-vous aimer quelqu’un d’autre ? » J’ai ensuite compris qu’il fallait que je sorte de la spirale dans laquelle je m’étais enfermée, pour enfin commencer à m’aimer moi-même !

J’ai arrêté d’avoir peur de ne pas être assez belle. Je ne voulais pas passer ma vie à me demander si mon apparence était importante pour quelqu’un d’autre que moi.   Maintenant, je me valorise. Et oui, je m’aime, et pourquoi ça ne serait pas le cas ?