Afua Boateng, 22 ans

Moi qui suis une jeune fille noire, ce qui m'a donné une conception étroite de la beauté c'est le fait que les publicités pour des produits de beauté mettent souvent en scène des femmes grandes, blondes, minces, à la peau blanche. Il ne s’agit pas simplement de la couleur de la peau ; le type de cheveux et le corps sont également différents. J’ai mis plusieurs années à comprendre que je ne ressemblerais jamais à cela, et que c’était très bien comme ça. J’aimerais dire à la jeune fille que j’étais d’élargir sa vision de la beauté.

« Je joue de la musique punk et je pense que le fait de vivre dans ce monde et de voir tellement de conceptions différentes de la beauté m’a aidé à me rendre compte que je ne voulais ni ne devais me conformer à une seule. Cet univers m’a appris que c’est vraiment nul de ressembler à tout le monde, au contraire de ce que j’ai pu voir dans les publicités et magazines en grandissant… et qui ne reflétait aucunement la réalité. » – Asua, 22 ans
@Dove

Je joue de la basse dans un groupe punk, et ne pas être comme tout le monde fait partie de cet univers. Ce que le monde punk m'a appris, c’est que l’on n’a pas besoin de ressembler à tout le monde. Tous mes musiciens préférés ne se conforment pas à tous ces critères de beauté. Je trouvais ça cool.

Maintenant, je me sens belle. J’aime mon nez tel qu'il est. De nombreuses femmes de ma famille ont le même nez que moi, c’est donc un trait important de mon visage. Ce n’est pas n’importe quel nez imposant. Il est spécial.