Comment les médias sociaux touchent-ils les adolescents?

 

Comment les médias sociaux touchent-ils les adolescents?

Les questions soulevées dans les médias sociaux touchent tous les aspects de la vie d'un jeune de nos jours. Livrent-ils trop d'informations sur leur petit(e) ami(e) sur Snapchat? Révèlent-ils publiquement leurs petites querelles sur Twitter? Invitent-ils par inadvertance des indésirables à une fête simplement en ayant affiché les détails sur Facebook? 

Mais comment les médias sociaux influencent-ils ce que l'enfant pense de lui-même? Et que ressent-il par rapport à cela? À l'instar d'autres parents, vous cherchez probablement de l'aide et des conseils pour mieux comprendre cette nouvelle réalité dans nos vies. 

Il est important de vous familiariser avec le fonctionnement des médias sociaux et l'influence qu'ils ont sur votre enfant. Ainsi, vous serez plus en mesure d'aider ce dernier à les utiliser de manière constructive et à bon escient. 

Nous avons discuté avec des adolescentes pour savoir ce qu'elles apprécient et n'apprécient pas du réseautage social.

Les adolescentes, les médias sociaux et la popularité

« Lorsque vous affichez quelque chose dans les réseaux sociaux, il ne faut pas vous attarder sur les « J’aime ». Bien sûr, vous les remarquez, mais ce n'est pas tout ce qui compte dans l'affichage. L'important c'est d'avoir du plaisir à partager des choses et de s'assurer que ce que l'on affiche reflète vraiment qui l'on est .» Louise*, 14 ans

Comment les médias sociaux peuvent ébranler l'estime de soi chez les adolescents

« Vous dites : « Je vais jeter un coup d'œil rapide! »; mais finalement, vous y restez des heures. Vous regardez les affichages des autres et vous vous dites : « Ils sont super! Leur vie est géniale! » Vous vous mettez à croire que tout le monde semble avoir plus de plaisir que vous. Vous ne vous sentez pas bien dans votre peau, car vous vous demandez : « Qu'est-ce qui ne va pas chez moi? » Comment se fait-il que je ne vis pas ce genre de choses? » Mais ce que vous devez vous rappeler c'est que les gens affichent leurs meilleurs moments. Personne n'a une vie où se succèdent uniquement des temps forts. Qui affiche une photo qui le montre gros, ou sous un mauvais jour? Vous avez raison : personne. » Hannah*, 15 ans

Les médias sociaux présentent une version remaniée de la réalité

« Je voyais des fêtes vraiment géniales dans les médias sociaux, et je me disais : « Ouah, ces fêtes sont tellement géniales! Comment se fait-il que les fêtes auxquelles j'assiste sont si plates? » Et puis, je réalise soudain : Je vais À ces fêtes. Et elles sont plates parce que tout le monde passe son temps à regarder son téléphone et à prendre des photos. » Olivia*, 16 ans

Les médias sociaux influencent les jeunes et leur(s) égoportrait(s)

« Les gens se forgent un faux moi, un moi artificiel. Ils affichent tous ces autoportraits, qu'ils ont manipulés sur Photoshop et chamboulés davantage. Un jour, je l'ai essayé : j'ai « photoshoppé » une image, et quand j'ai eu fini, je ne me suis même pas reconnue. Je me suis dit : « C'est pas moi ça. » J'ai vraiment trouvé ça ridicule. Je préfère être moi-même. Ça n'a absolument aucun sens. » Shannon*, 14 ans

Les problèmes à propos des médias sociaux – ne pas nourrir le troll!

« Les gens disent des choses qu'ils n'oseraient jamais vous dire en personne. On dirait que ça leur donne le « droit » d'être impolis et insouciants, c'est vraiment dégoûtant. Quand des gens vous insultent sur les réseaux, ils n'ont même pas à voir votre réaction; c'est horrible. Je me suis rendu compte que si vous laissez ce genre de remarques diriger votre vie, vous permettez à des gens qui sont trop bêtes pour gérer leurs propres sentiments d'affecter votre estime de soi. Je me suis dit : « Non merci! » Madeleine*, 14 ans

Les médias sociaux peuvent modifier chez les filles la définition de ce qui est acceptable

« Certaines filles reçoivent beaucoup de J’aime, mais si vous n'êtes pas comme elles, vous n'obtiendrez pas de J’aime. C'est une définition très étroite de ce qui est acceptable. Les personnes qui ne cadrent pas avec les autres doivent déployer bien des efforts pour rentrer dans le moule : elles doivent essayer des trucs comme porter leur jupe trop haut, déboutonner leur blouse trop bas ou encore appliquer trop de maquillage ou de lotion autobronzante. Pour susciter des remarques positives ou être dignes de mention, la plupart des filles doivent se rendre plus sexy. Voici un triste constat de notre génération, je suppose. » India*, 16 ans

Les adolescentes sont faites pour aimer les médias sociaux 

Il existe des données contradictoires au sujet des effets des médias sociaux sur les adolescentes. Des études indiquent que les médias sociaux peuvent à la fois encourager et compromettre l'estime de soi et le sentiment d'appartenance des filles. 

Selon Dre Tara Cousineau, psychologue clinicienne et mère de deux adolescentes, les parents doivent comprendre que les jeunes sont programmés pour socialiser. 

Ce qui rend les réseaux sociaux si captivants aux yeux des jeunes en général, et des adolescentes en particulier, c'est l'assemblage de deux traits propres aux adolescentes. Le premier est leur instinct profond d'aller au-delà du cadre familial afin d'élargir leur cercle social en se faisant de nouveaux amis. Et l'autre est leur quête innée d'activités qui aiguisent et élargissent l'esprit. 

« Les médias sociaux sont si captivants à ce stade parce qu'ils répondent autant à leur besoin d'amitié qu'à celui de stimuler leur cerveau », explique Dre Cousineau. « Ce n'est pas que les filles sont difficiles ou entêtées à ce sujet; c'est qu'elles ne peuvent pas se passer d'eux. Les médias sociaux attirent leur attention. Comprendre cela est essentiel pour pouvoir aider sa fille. »

Favoriser la bonne utilisation des médias sociaux par votre enfant

Comment pouvez-vous aider votre enfant à utiliser les médias sociaux à bon escient? Vous voulez qu'il trouve sa véritable identité et non qu'il cherche à tout prix à se comparer aux autres ou passe trop de temps à perfectionner sa photo de profil. Vous souhaitez qu'il jouisse d'une grande estime de soi fondée sur ses talents, ses qualités personnelles et ses amitiés concrètes. 

Il n'existe pas de formule miracle pour bâtir l'estime de soi. On la bâtit à force de relations solides et d'atteintes d'objectifs; alors c'est quelque chose que votre enfant façonnera étape par étape. La meilleure chose qu'on peut faire pour la forger est de renforcer son estime de soi autant dans le monde concret que dans le monde virtuel. Quand l'occasion se présente, discutez des véritables amis et du respect de soi. Si vous avez une faible estime de soi, cherchez de l'aide; en abordant vos propres problèmes, vous aiderez votre enfant à résoudre les siens.

*Pour protéger la vie privée de tous, nous avons changé les noms des personnes dont nous racontons les histoires sur ces pages.

Liste d’actions Réduire l'influence des médias sociaux
  • 1.

    Encourager les pauses numériques familiales

    Des études menées par The British Psychological Society indiquent que le fait de vérifier constamment son téléphone pour être informé dès qu'une mise à jour apparaît sur le réseau social peut augmenter le stress. Nous avons tous besoin de nous déconnecter des médias sociaux pour nous concentrer sur les relations authentiques du moment présent. Essayez cela à l'heure des repas, en soirée ou un samedi lorsque vous jouez à un jeu ou que vous regardez la télévision, par exemple

  • 2.

    Éloigner les médias sociaux de la chambre à coucher

    Suggérez à tous les membres de la famille d'éteindre leur téléphone portable, ordinateur ou tablette numérique bien avant d'aller se coucher et de ne pas les déposer à côté d'eux. Et le matin, insistez à ce que tout le monde s'habille AVANT d'allumer son téléphone et de vérifier l'état des réseaux sociaux

  • 3.

    Convenir des règles d'engagement social

    Encouragez votre enfant et les autres membres de la famille à accepter certaines règles sur les médias sociaux dans votre maison. Mettez les règles par écrit et révisez-les tous les six mois environ

Prochaines étapes

  • Les médias sociaux peuvent avoir des effets positifs dans la vie des jeunes; cependant, nous devons leur enseigner à les utiliser de manière avisée, équilibrée et saine. Ayez une conversation avec votre enfant concernant son utilisation des médias sociaux, et si vous soupçonnez le moindre sentiment ou comportement négatif de sa part, agissez
  • Commencez par aborder la question du comportement approprié dans les médias sociaux. C'est facile de devenir « accroc » en vérifiant sans cesse des mises à jour ou en affichant des commentaires. Si cette situation devient problématique, demandez à votre enfant ce qu'il pourrait changer pour y remédier
  • Discutez avec votre enfant de la réalité de la vie quotidienne des gens comparativement à ce qui est affiché en ligne. Explorez les différences qui existent entre les « temps forts » et ce qui se passe vraiment
  • Pensez à des activités alternatives et intéressantes dans lesquelles votre enfant pourra s'investir dans le monde réel lors des périodes « hors-circuit des réseaux sociaux »
  • Lisez notre article : Pourquoi les médias sociaux sont importants aux yeux des jeunes? sur ce que les parents d'adolescentes doivent savoir à propos des médias sociaux